5 Septembre 2016

EQUIPHOTEL DECRYPTE L’EVOLUTION DU LOBBY : UN NOUVEAU LIEU DE VIE POLYVALENT ET OUVERT SUR LE MONDE

«  Il faut avoir voyagé à travers le monde pour se rendre compte combien les lobbies à l’étranger font battre le cœur de la vie des hôtels. Ici ou là, ils s’imposent déjà comme des lieux de vie multifonctions où on se donne rendez-vous, où on se rencontre pour boire un verre, se restaurer et travailler. Y aurait-il une exception française à cette convivialité ? Si la question se pose, c’est qu’elle répond à une spécificité culturelle : les Français n’ont pas pour habitude de rentrer dans les hôtels s’ils n’y ont pas une chambre. Changer le statut du lobby pour le connecter à une clientèle extérieure, c’est faire appel à de nouveaux dispositifs en termes de services et d’agencement : le digital pour dématérialiser l’accueil, l’art du cloisonnement pour  permettre le co-working, le bar et l’espace outdoor pour susciter attractivité et convivialité. Autant de pistes à explorer pour créer la fusion entre la ville et l’hôtel et ainsi mettre le lobby en phase avec les modes de vie d’aujourd’hui. 
C’est dans cet esprit d’ouverture qu’EquipHotel a demandé à l’architecte Jean-Philippe Nuel de repenser le LOBBY du STUDIO16. Avec pour mots d’ordre : connexion, convivialité et rentabilité.  Voilà un appel d’air pour générer du business du matin jusqu’au soir !
»

Corinne Menegaux, Directrice du salon EquipHotel

HISTOIRE ET EVOLUTIONS DU LOBBY 
Rien n’a sans doute plus changé que ce lieu depuis que l’hôtellerie existe. Véritable carte de visite de l’hôtel, le lobby signe l’entrée du lieu dans lequel on vient séjourner le temps d’une nuit ou plus…
Le début du XIXe siècle marque le début de l’industrie hôtelière. Le lobby se présente alors comme un lieu au caractère imposant. C’est l’endroit pour voir et être vu. Au XXème siècle, la signature d’un vaste espace perdure. Il se fait néanmoins plus sobre affichant tout à la fois la marque de prestige du lieu que le statut social de l’hôte. C’est là qu’on se donne rendez-vous pour attendre quelqu’un, avant de sortir de l’hôtel.

Les modes, les usages et les économies changent. Le lobby passe aujourd’hui de la « salle d’attente » à un véritable salon de rencontres. Comme à ses origines, il redevient le lieu de toutes les extravagances décoratives, celui où les gens se mêlent et se rencontrent… à un détail près, c’est qu’on y reste ! Plus qu’un lobby, cet espace chaleureux est optimisé pour devenir une véritable plateforme sociale où l’on se retrouve tout autant pour sympathiser que travailler. Multifonctionnel et judicieusement cloisonné, le lobby est tout à la fois le lieu où on s’enregistre, où se diffuse l’information, où on boit un verre, où on se restaure légèrement et où on travaille en toute convivialité.

LE LOBBY, UN ENJEU POUR LES HOTELIERS
Réinvestir le lobby est aujourd’hui une nécessité. Levier de business jusque-là insoupçonné, il s’agit désormais de lui redonner du sens, tant en termes d’identité que d’occupation du lieu. La polyvalence du lobby,  qui devient un lieu ouvert à tous, est un gage de rentabilité. Erigé en lieu de vie, il fait battre l’hôtel dans le tempo d’un nouveau mode de consommation de sa clientèle, qu’elle soit hébergée ou extérieure à l’hôtel.  

LES MUTATIONS DU LOBBY

/ Un nouvel agencement
En charge de l’espace LOBBY au sein du STUDIO16, l’architecte Jean-Philippe Nuel parle de son effet « waouh » ! De celui qui nous scotche passé la porte d’entrée, de celui qui imprime l’atmosphère et donne le ton de l’ADN de l’hôtel. Lieu emblématique de l’accueil, il signe son image et véhicule son identité, non pas pour les figer mais pour en dégager l’ambiance et la convivialité. « Réussir la vie de son lobby, c’est réussir l’image de son hôtel », nous dit Michel Gicquel, ex Directeur Artistique d’Accor. S’attaquer à sa mutation, c’est l’ouvrir pour le connecter à l’extérieur. Alors, s’il n’est pas inscrit dans la culture française que l’on peut pousser la porte d’un hôtel sans y avoir une chambre, il est grand temps de changer les mentalités ! 

Un challenge qui passe par un statut moins solennel ! Avec la dématérialisation de l’accueil,  exit l’encombrante banque d’accueil,  « on peut d’ores et déjà imaginer des scenarii où les clients auront déjà fait leur check-in en amont sur internet et disposeront d’une clé de serrure sous forme de flash code ou autre sur leur smartphone. On pourra aussi leur délivrer une tablette « welcome » qui fera office de clé et pilotage de la chambre, etc. Idem pour le check-out, la facture sera directement réglée via internet » explique Jean-Philippe Nuel. Ainsi libéré de la contrainte du desk, le lobby s’ouvre à d’autres schémas d’agencement. Décloisonné mais restructuré en différentes zones de vie, il devient la passerelle de tous les possibles comme le précise l’architecte d’intérieur Marc Hertrich, « Traité en open space, il s’ouvre sur un bar, une échoppe, un resto, un salon, un espace de co-working, un jardin… Il est dès lors plus convivial, plus cool, plus ludique, moins sérieux ». Et la décoratrice Stella Cadente de renchérir,  « Il faut en faire un endroit de vie, l’animer avec de la lumière, mettre des dessins au mur à l’instar d’une galerie, créer un espace hétéroclite pour sa personnalisation… ». Ainsi reconnecté à la vie, de l’intérieur vers l’extérieur, de l’extérieur vers l’intérieur, avec pour support d’ambiances, les vitrines du bar et de l’outdoor (jardin, terrasse, …), il capte une clientèle éclectique et s’anime du matin jusqu’au soir.

/ La restructuration de l’offre et des services
« Avec le digital, la banque d’accueil est vouée à disparaître mais paradoxalement, l’accueil étant l’élément structurant du lobby, il faudra créer d’autres points de contact » poursuit l’architecte Jean-Philippe Nuel. Qui dit hôtel, dit service et dans cet espace multifonction, le personnel a de toute évidence un rôle différent à jouer. « Si le digital participe à faciliter le check-in, il ne s’agit pas pour autant  de se passer du personnel » ajoute l’architecte d’intérieur Judith Gauthron. En effet, ouvert à une clientèle hétéroclite, sollicitée aussi bien pour se détendre, se restaurer et travailler dans un lobby digitalisé, la valeur ajoutée du service trouve sa réponse dans l’écoute et l’accompagnement. Car, c’est dans ce même lobby que l’on viendra consommer avec un bar ouvert à une nouvelle offre alimentaire, à la dégustation de cafés ou de cocktails selon les heures de la journée. Et si le co-working s’invite comme valeur sûre pour rentabiliser les espaces dans la journée. « Il nécessite de jouer sur la modularité de l’espace avec une grande table, des cloisons coulissantes mais aussi de miser sur la vie des parties communes avec un service adapté (café, encas, gâteaux, etc.). En d’autres termes, il appelle à développer des prestations et du service en dehors des plages du déjeuner et du dîner, d’où l’importance d’y adapter une offre légère qui réponde aux envies de ce moment », confirme Olivier Bon de l’Experimental Group. « Si chaque lieu doit trouver la bonne réponse en terme de connexion à son environnement », note Serge Trigano du Mama Shelter, l’expérience doit s’enrichir d’un aménagement adéquat. Dans cette logique, le bar comme l’espace Outdoor se posent d’évidence comme alliés de cette nouvelle polyvalence nomade. « Des univers qui profitent à l’expérience client pour offrir des sas de décompression », comme le souligne le paysagiste Christophe Gautrand. Et Michel Gicquel de conclure, « partager, échanger, faire connaissance, travailler, prendre un verre… autant d’attitudes pour créer de l’ambiance et générer la convivialité du matin jusqu’au soir ! ».

LA RÉPONSE EQUIPHOTEL : LE STUDIO16
Pour la première fois, EquipHotel mettra en scène les nouvelles tendances de l’hôtel et du restaurant au travers d’un établissement éphémère grandeur nature : le STUDIO16. Au rez-de-chaussée du STUDIO16, le LOBBY et l’OUTDOOR revisitent les codes de l’hôtellerie.

/ Le LOBBY, by JEAN-PHILIPPE NUEL
 
LE LOBBY du STUDIO16, PAVILLON 7.1

Pourquoi ne pas imaginer le bar comme la pièce emblématique de l’accueil ? C’est le parti pris de l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel pour instruire la mutation du LOBBY, en un espace de fusion entre la ville et l’hôtel. Positionné au rez-de-chaussée de l’hôtel virtuel du STUDIO16, l’espace s’appréhende dans une scénographie décorative et fonctionnelle où la banque d’accueil s’efface au profit d’un bar qui devient l’élément central du lobby. Une volonté qui inscrit la convivialité comme pivot d’une autre relation client tout comme elle l’ouvre aux besoins de modularité des fonctions de travail. Dans cette nouvelle configuration du lobby, le bar devient un élément d’attractivité pour l’extérieur symbolisant la vitalité du lien social. Ainsi ouvert, l’espace dévolu à des usages multiples s’anime tout au long de la journée. L’accueil, du fait de la dématérialisation du check-in/check-out, offre plus de relation de proximité avec le client, revalorisant ainsi l’humain. 

/ L’OUTDOOR by CHRISTOPHE GAUTRAND & BENJAMIN DESHOULIERES 
  
L’OUTDOOR du STUDIO16, PAVILLON 7.1

« Il y a comme une nécessité d’ouvrir pour exporter la vie du lobby sur l’extérieur, voire sur la vie du quartier ». Voilà comment l’architecte Jean-Philippe Nuel passe le relais aux paysagistes  Christophe Gautrand et Benjamin Deshoulières. Leur espace OUTDOOR se positionne dès l’accueil du STUDIO16 et met en scène des univers distincts – bar, espace lounge… – savamment cloisonnés par le végétal. Véritable sas de décompression, il apporte ombre, fraîcheur, senteur, sensation de calme et une véritable immersion dans un univers de nature. Le jardin joue ainsi les  prolongations de l’intérieur pour offrir un confort supplémentaire aux usagers. Véritable attrait, cet espace privatif hautement protégé des nuisances extérieures s’impose comme une nouvelle expérience voire un nouvel art de communiquer pour capter toutes les clientèles, celle de l’hôtel et des clients extérieurs. Fort de cette bulle de bien-être, l’hôtel peut ainsi jouer la carte de la diversité des offres et des usages quelle que soit la saison. Pour le temps d’un déjeuner, juste pour un verre ou un dîner, lors d’une réunion professionnelle ou simplement pour un rendez-vous.

Le LOBBY et l’OUTDOOR du STUDIO16 seront à découvrir sur EquipHotel, du 6 au 10 novembre 2016.
Le LOBBY est signé par Jean-Philippe Nuel, qui compte aujourd’hui parmi les architectes d’intérieur les plus reconnus en France et à l’étranger en matière de conception hôtelière.  Fort d’une vingtaine de personnes, le Studio Jean-Philippe Nuel s’illustre aussi en matière de design, de scénographie, d’architecture, de concept stores et d’agencements événementiels.
Le LOBBY est réalisé en partenariat avec les sponsors Nicolas Feuillatte, Perrier, Sequoiasoft, Arc International, Midiscom et Galerie B.
L’OUTDOOR est signé par l’Agence Christophe Gautrand & Associés Paysagistes, fondée par le paysagiste Christophe Gautrand en 2012. Des aménagements d’hôtels ou de jardins
privés aux projets publics, l’agence s’attache à une recherche permanente d’idées et de concepts afin de proposer à ses clients des projets sur mesure.
L’OUTDOOR est réalisé en partenariat avec les sponsors Nicolas Feuillatte et Perrier.